Staffordshire bull terrier 

PLEINS FEUX Staffordshire bull terrier : L’étoile non filante

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 26)

Dans l’univers canin, les phénomènes de mode sont généralement fugaces…

Celui qui a frappé le Staffordshire bull terrier de plein fouet dure pourtant depuis presque vingt ans au point que l’outsider du groupe 3 est devenu une vraie valeur sûre du paysage cynophile français.

Terrier de type bull de petit format au caractère enjoué, il a en pattes les atouts du succès.

Comme tous les succès rapides, on aurait pu croire qu’il ne durerait pas. Pourtant, avec le Staffordshire bull terrier, alias staffie, son diminutif officiel, il n’en est rien.

Depuis une petite vingtaine d’années, cette race connaît une progression fulgurante sur notre territoire.

Arrivé au début des années 80, il lui a fallu plus de vingt ans pour rencontrer son public mais, depuis, ce dernier est totalement acquis. La croissance affolante des naissances en témoigne : 4 en 1980, 146 en 2000, 5 501 en 2010 et 11 316 l’an dernier, faisant du staffie la race française numéro 2 derrière un autre outsider qui a lui aussi changé rapidement de statut, le berger australien.

Comment expliquer un tel succès ? Le look « petit molosse » du chien n’y est certainement pas étranger mais son caractère amical et joueur pèse aussi dans la balance.

Le staffie est en effet un chien compact, d’une grande force pour sa taille assez réduite (35,5 à 40,5 cm au garrot).

Une tête caractéristique

Le look du staffie est typique des molossoïdes : ramassé et compact, il est particulièrement musclé.

Bien proportionné, sa taille varie de 35,5 à 40,5 cm pour un poids de 11 à 15,4 kg pour les femelles et de 12,7 à 17 kg pour les mâles.

La tête est très caractéristique : courte avec un crâne haut de toute part et large et un stop marqué. La truffe est impérativement noire. Les mâchoires sont fortes et leur dentition présente un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet. Les muscles des joues sont très développés. Les yeux ronds sont de préférence foncés. Les oreilles sont portées en rose ou semi-dressées.

Le corps est ramassé avec une poitrine large et bien descendue, des côtes bien cintrées.

Le poil est lisse, court et serré.

Les couleurs autorisées sont le rouge, le fauve, le blanc, le noir, toutes pouvant être unies ou panachées de blanc. Tous les tons de bringés, avec ou sans blanc sont admis. Le noir et feu et le marron (foie) sont à proscrire.

Très proche de l’amstaff

Assez proche de l’american Staffordshire terrier (amstaff), une autre valeur sûre de la gent canine, également classé parmi les terriers de type bull, le staffie est notablement plus petit : 35,5 à 40,5 cm versus 43 à 48,5 cm au garrot pour l’amstaff.

En dehors de ces différences de mensurations, les deux races sont très proches sur le plan morphologique : tête typique avec un crâne large, un stop marqué, une truffe obligatoirement noire, des mâchoires fortes articulées en ciseaux, des yeux foncés, des oreilles en rose ou semi-dressées, des muscles des joues très prononcés ; corps ramassé avec un dos court, des membres forts et une poitrine large et bien descendue ; queue attachée bas et qui s’amenuise vers l’extrémité.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.

Image

Partagez l'article