Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 7)

Certaines mauvaises habitudes sont souvent imaginées à tort irréversibles… Mon chien aboie, mon chien n'est pas propre, mon chien vole et avale tout ce qui lui tombe sous la truffe, mon chien est agressif… et si ça changeait ?

Commençons par tordre le coup à ces mauvaises habitudes, dont il est parfaitement possible de se débarrasser quel que soit l'âge de son chien. Soit parce que vous avez tardé à agir, soit parce que votre chien est adulte, voire senior.

La propreté : une notion « inquiétante »

La propreté inquiète beaucoup les maîtres. On peut aisément admettre qu'un chien qui fait ses besoins à l'intérieur est un vrai problème. Il souille les sols et autres tapis, il met en colère ses propriétaires et leur interdit raisonnablement tout séjour a l’hôtel ou en location.

Précisons d’emblée qu'aucun chien ne fait cela pour se venger ou vous embêter. Ces motivations sont ailleurs : le stress, l'ennui... bien loin en somme de ce que pensent souvent les humains.

Posez-vous les bonnes questions : quel âge a t-il ? Les jeunes chiens de moins de 6 mois ne sont pas en retard ; les plus précoces sont parfois propres à 4, voire 3 mois, mais beaucoup ont besoin de quelques semaines de plus. Si vous trouvez cela long, demandez donc à vos parents jusqu'à quel âge vous avez porté des couches !

Pour résoudre ce problème quel que soit l'âge du chien, le mieux est de reprendre à zéro sur les bases suivantes : sorties régulières et récompenses. Trouvez un rythme que vous pouvez tenir au quotidien et tenez-vous-y.

Vous pouvez aussi régler les heures de repas de votre animal, ce qui lui facilitera la digestion et ses conséquences. N'oubliez pas que sorties et besoins ne sont pas des synonymes. Un chien peut passer de longs moments à l’extérieur sans faire ses besoins, trop occupé qu'il est à jouer avec sa balle, les oiseaux, les feuilles mortes, à répondre aux chiens des voisins… puis une fois de retour à la maison, dans un environnement bien moins stimulant, se dire qu'il ferait bien ses petites affaires !

Conclusion : si vous avez un chien dont l'apprentissage de la propreté n'est pas acquis, voire surtout si vous avez un jardin, accompagnez-le et encouragez-le à se soulager. Étant avec lui, vous pourrez aisément (et avec le bon timing) le récompenser d'avoir fait au bon endroit.

Suite de l'article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d'achat en ligne de l'éditeur.


Aucun produit ne correspond à votre sélection.