Santé Vieux Chiens

Santé du chien : Vieux Chiens

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 5)

Chien âgé : aidez-le à bien vieillir !

Processus naturel et inéluctable, le vieillissement de la population canine est de plus en plus marqué en France, nos chiens bénéficiant de meilleurs soins et d’une alimentation favorable à une plus grande longévité. Corollaire de cette situation démographique, la médecine vétérinaire s’est adaptée pour proposer une meilleure prise en charge de ces animaux aux besoins spécifiques.

Avec la médicalisation croissante et les attentions renforcées dont font désormais l’objet nos chiens de compagnie, leur longévité augmente et la population de chiens vieillissants est de plus en plus importante.

Le doyen canin, un kelpie australien, est même mort récemment à l’âge de 29 ans !

En 2014, l’enquête FACCO* TNS-SOFRES indiquait un âge moyen du chien au moment de la mort s’établissant à 12,57 ans alors qu’en 2008 cette longévité était de 11,53 ans.

Un peu plus de 42 % des chiens avaient plus de 8 ans en 2014 selon cette même enquête.

Espérance de vie : une question de races

L’espérance de vie est toutefois très hétérogène entre les races, les petits chiens vivant beaucoup plus longtemps que les gros.

Ainsi, on considère 2 phases dans le vieillissement : la maturité, quand l’animal a atteint 50% de son espérance de vie, et la gériatrie, quand il est dans le dernier tiers de son espérance de vie.

Chez les petits chiens, les seuils de maturité et de vieillissement sont de 8 et 12 ans tandis qu’ils sont de 7 et 10 ans chez un chien de taille moyenne et de 5 et 8 ans chez un grand chien.

Si l’impact du gabarit et de la race de l’animal est avéré, d’autres facteurs environnementaux entrent en compte et influencent le vieillissement : obésité, stress, type d’alimentation, suivi médical, activité physique …

Optimiser la qualité de vie

Même si le vieillissement n’est pas une maladie mais un processus physiologique, il est néanmoins possible de l’accompagner pour optimiser la qualité de vie des chiens âgés.

En effet, le vieillissement concerne tous les systèmes de l’organisme et peut conduire à l’émergence de certaines maladies, l’animal étant de moins en moins capable de résister à des stress physiologiques ou environnementaux.

L’origine du vieillissement ne fait encore l’objet que d’hypothèses. Il s’agirait d’un phénomène multifactoriel en partie conditionné par les lésions oxydatives occasionnées par les radicaux libres.

Toutes les fonctions de l’organisme sont concernées par le vieillissement. Les effets apparaissent progressivement mais sont irréversibles.

Poursuivre la prévention

Le système immunitaire des chiens est notamment moins performant. C’est pourquoi il est primordial de poursuivre la vaccination des vieux chiens, plus sensibles aux virus et moins bien armés pour se défendre.

Les chiens âgés sont prédisposés aux cardiopathies et à de nombreuses autres maladies systémiques.

Le vieillissement se traduit aussi par des signes visibles extérieurement : grisonnement du poil dû à la baisse de production de mélanine, accumulation de tartre dans la cavité buccale, maigreur fréquente due à un moins bon fonctionnement du tube digestif ou au contraire obésité, troubles de la locomotion et raideur liés à l’arthrose, fatigabilité et temps de sommeil accrus, etc.

Cléo Guillaume

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.