Le bulldog anglais

Race de chien : Bulldog anglais

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 3)

Bulldog anglais : typé mais pas trop !

Photos Christophe Hermeline

Porte-parole bien malgré lui de la lutte contre l’hypertype, le bulldog anglais ne se résume pas à un physique hors normes. Son caractère est à l’avenant : tout en rondeur et en affection. Cette boule de tendresse a la chance en France d’être coachée par un club soucieux avant tout de sa santé et de son bien-être. Depuis 15 ans, la sélection va donc dans le bon sens et, sans pour autant les reléguer au second plan, permet de ne plus se focaliser seulement sur les problèmes de santé.

On a un peu tout entendu sur le bulldog anglais : du très bon et du très mauvais ! Chien à la mode depuis une dizaine d’années, starifié par des personnalités comme Jane Birkin ou Florence Foresti et Brad Pitt, il est également devenu bien malgré lui le porte-parole de la lutte contre un phénomène qui touche plusieurs races canines : l’hypertype.

Un club de race très actif

Il a la chance d’être soutenu par un club de race actif qui n’a pas occulté les problèmes de santé dont il pouvait faire l’objet, mais les a au contraire pris à bras le corps.

S’il est encore trop tôt pour dire que la race en est aujourd’hui exempte, elle n’est pas pour autant moribonde comme on a pu l’entendre dire et sait très bien se défendre face aux « nouveaux » bulldogs (bulldog continental, old english bulldog) qui ont été sélectionnés dans cette optique de santé.

Un chien avec un cœur en or

Car bien qu’initialement créé et sélectionné pour le combat, ce représentant britannique possède un cœur en or et fait le bonheur de ses propriétaires. « Bulldog un jour, bulldog toujours » : ils sont nombreux à l’avoir appliqué !

Du reste, les effectifs du bulldog anglais ne cessent de croître et le nombre de naissances a franchi la barre des 2 000 en 2013 avec une stabilité depuis cette date (2 048 inscriptions provisoires au LOF – Livre es origines français – en 2015).

Une telle croissance est observée dans bon nombre de pays, le bulldog figurant par exemple dans le top 5 des races canines aux Etats-Unis. Le nombre de naissances a également  explosé en Grande-Bretagne. A l’inverse, certains pays (Allemagne, Pays-Bas), à force d’appliquer des contraintes d’élevage démentielles, ont mis un sérieux coup de frein à l’essor du bulldog.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.