COMPORTEMENT Confinement/déconfinement : faire face aux troubles du comportement

COMPORTEMENT Confinement/déconfinement : faire face aux troubles du comportement

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 26)

Le confinement dû au coronavirus (Covid-19) nous a conduits à passer beaucoup de temps auprès de notre chien et peut conduire certains maîtres à en passer encore. Celui-ci peut fortement mener notre chien à développer des troubles du comportement. Pourquoi et comment y faire face ?

Mais pourquoi votre chien développerait-il des troubles comportementaux ? Parce que :

Votre temps de présence avec votre animal sera interprété par lui comme « mon groupe social n’est pas dissociable ».

Vous serez en communication excessive avec votre loulou.

Vous aurez passé tous ses caprices jusqu’à en oublier les règles d’éducation primordiales pour son équilibre.

Vous aurez établi bon nombre de rituels (repas, gamelle, jeux).

Vous aurez continué et/ou développé l’anthropomorphisme.

Vous aurez créé de l’attachement et développé chez votre loulou de l’hyper attachement.

Vous aurez conduit votre chien à stresser car trop de bruits, trop d’agitations, trop de cris, etc.

Un effet boomerang

On peut alors légitimement se demander si, après le confinement, nos animaux habitués à être avec nous en permanence retrouveront un équilibre normal sans effet boomerang, une « anxiété de séparation ».

Voici les conseils avisés pour pouvoir retourner à vos activités professionnelles avec le minimum de surprises.

Effectuez le détachement

Dans le monde du chien, leur fonctionnement naturel fait qu’ils ont besoin de moments de repos, c’est indispensable à leur équilibre et il est impératif de le respecter. Il est donc indispensable de rétablir un équilibre normal de 25 % d’interaction et de 75 % de non-interaction, tout cela durant votre temps de présence avec votre animal.

Que sont les interactions ?

Le regard, les caresses, vos mimiques faciales, votre voix, le jeu, etc…

La non-interaction consiste donc à n’avoir aucune de ces interactions. En clair, votre chien n’existe pas.

Supprimez tous les rituels que vous avez mis en place, pour la gamelle et les sorties par exemple, mettez en place le plus ou moins 20 minutes. En effet, le chien n’ayant pas de notion de temps mais disposant d’une horloge biologique extrêmement précise et étant donné qu’il est pavlovien, celui-ci se conditionne très vite. Si une chose sort du schéma habituel, le chien va immédiatement stresser parce qu’il ne comprend pas.

Le réapprentissage de l’absence

C’est l’exercice indispensable pour que votre chien comprenne que vous pouvez vous absenter mais que vous revenez. Cet exercice d’apprentissage ou de réapprentissage ne peut être réalisé que si, et seulement si, vous avez effectué le détachement.

Voici l’exercice qu’il faudra reproduire au moins deux fois dans la semaine qui précède votre retour à la vie active :

Pendant 20 minutes, votre chien n’existe pas. Sortez sans lui parler et restez 5 minutes dehors, puis rentrez et faites un câlin de 2 secondes à votre loulou. A la fin des 2 secondes, votre chien n’existe plus pendant 20 minutes, puis, sortez de nouveau sans lui parler et restez 7 minutes dehors, puis rentrez et faites un câlin de 2 secondes à votre loulou. A la fin des 2 secondes, votre chien n’existe plus pendant 20 minutes, puis sortez de nouveau sans lui parler et restez 10 minutes dehors, puis rentrez et faites un câlin de 2 secondes à votre loulou. A la fin des 2 secondes, votre chien n’existe plus pendant 20 minutes, puis, etc.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.

Image

Partagez l'article