Education

EDUCATION Des problèmes avec votre chien ?… Des solutions paradoxales !

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 26)

Paradoxes : en éducation tout ne va pas de soi, parfois les solutions aux problèmes que le chien rencontre avec son maître sont paradoxales (du moins en apparence)… Voyons cela au cas par cas.

Une précision avant de commencer : pour nombre de problèmes, les solutions généralement proposées ne tentent que de faire disparaître les conséquences, sans réellement s’attaquer aux sources.

Un chien qui aboie, par exemple : le but n’est pas uniquement de le faire taire mais bel et bien de comprendre pourquoi il agit de la sorte et du coup en parvenant à faire disparaître la source, on n’a plus besoin de s’attaquer aux aboiements ! CQFD ! Plus de soucis pour le chien, ni pour le maître.

Aboiements : faire taire son chien

Restons sur les aboiements car c’est un bon exemple. Éliminer les causes des aboiements et plus besoin de faire taire le chien à tout prix ! Et pour ce qui est de notre sujet, le paradoxe vient du fait que plus le chien aboie, plus vous aurez de chance de le faire taire en vous taisant vous-même.

Les gens qui crient (aboient !) sur leur chien pour obtenir le silence ne font qu’encourager celui-ci à leur répondre et participent au brouhaha ambiant !

Un simple « silence », prononcé calment, accompagné pourquoi pas d’une petite pulvérisation d’eau (sans danger ni pour le chien ni pour le mobilier) et le tour est joué et le silence est d’or !

Une fois obtenu, n’oubliez surtout pas de récompenser le chien silencieux et de lui trouver une nouvelle occupation sous peine de le voir revenir à ce qui avait déclenché ses vocalises.

Il ne veut pas rentrer ? « Claquez-lui » la porte à la truffe !

Les chiens ne sont pas des chats et pourtant combien de fois leur demandons-nous de rentrer dans la maison et rageons de les voir se tenir devant la porte mais sans la franchir !

Pourquoi le chien agit de la sorte est bien sûr une excellente question à se poser. Une solution paradoxale consiste à simplement fermer la porte ! En le laissant dehors. Très souvent après quelques minutes, soit c’est carrément le chien qui demande à rentrer, soit il se précipite lorsque vous ouvrez, même sans rien dire.

La sourde oreille au rappel

Dans le même esprit, combien de chiens font la sourde oreille quand leur maître leur demande de revenir ! Le rappel est un vaste sujet ô combien important. Mais une des grandes règles à son propos est qu’il ne faut jamais courir après un chien qui ne revient pas. Au contraire, vous devez partir dans l’autre sens, en appelant le toutou et vous le verrez bientôt accourir dans votre direction. Ce n’est pas encore tout à fait un rappel complet mais cela va dans la bonne direction.  Paradoxe donc pour revenir (lui), il faut partir (vous) !

Sur ce même sujet, j’adore vraiment cette sentence qui dit « Pour vous attacher un chien, détachez-le ! » Encore une fois paradoxale mais tellement juste.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.

Image

Partagez l'article