Setter anglais

Race de chien : Setter anglais

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 8)

Setter anglais, un chasseur adaptable

Type de chasse, environnement, mode de vie… le setter anglais s’adapte à toutes les situations ou presque. Véritable tout terrain de la gente canine, ce chien qui possède en plus des qualités esthétiques indéniables figure depuis plusieurs décennies dans le top 20 des races préférées des Français avec une remarquable régularité. Portait de ce chasseur élégant.

Formidable auxiliaire de chasse doublé de qualités affectives appréciées, le setter anglais est numéro 1 du groupe 7, celui des chiens d’arrêt, depuis de nombreuses années.

Avec 5 à 6 000 naissances annuelles depuis plus de 25 ans, un nombre qu’il a même dépassé à la fin des années 2000, il n’a jamais fait les frais d’un quelconque phénomène de mode mais ne s’est pas pour autant départi d’un succès qui s’explique tant par ses capacités au travail que comme chien de compagnie.

Le chien d’arrêt le plus répandu en France

Le setter anglais est donc le chien d’arrêt d’origine britannique le plus répandu en France.

Son appellation n’est pas mensongère et il est bien originaire de Grande-Bretagne. Il a été importé dans notre pays à la fin du siècle dernier, vers 1880.

Dans son pays d’origine, il doit son essor à quelques éleveurs passionnés, à commencer par Sir Edward Laverack, qui est considéré comme ayant le plus influencé le standard et fixa la race vers 1860. Purcell Llewellin et William Humphrey prirent, à sa suite, la race en main.

L’ancêtre du setter pourrait être le chien à cailles espagnol à poil long et soyeux, particulièrement doué pour débusquer le petit gibier à plumes. A l’origine, les chasseurs attrapaient les oiseaux au filet et les chiens ne servaient qu’à signaler la présence du gibier.

Dans son fameux Livre de chasse, qu’il écrivit au début du XVe siècle, le comte de Foix Gaston Phébus mentionne un chien d’Oysel utilisé pour la chasse au filet dans lequel on pourrait reconnaître le setter.

Une sélection britannique

Les hypothèses place l’origine du setter tantôt en Grande-Bretagne, tantôt en France, où la race espagnole aurait d’abord transité avant de rejoindre le sol britannique.

Quoi qu’il en soit, le setter moderne est bien né en Grande-Bretagne, suite au travail de sélection effectué par Sir Edward Laverack (1798-1877).

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.