Intoxications du chien

Santé du chien : Intoxications du chien

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 8)

Intoxications : cerner les dangers et bien réagir

Médicaments, aliments, végétaux, produits ménagers, insectes… la liste des produits potentiellement toxiques pour les chiens est fournie. Les symptômes des intoxications sont peu caractéristiques mais peuvent, dans certains cas, conduire à la mort de l’animal. Vigilance et réaction rapide sont la clé d’une issue favorable.

Les intoxications font partie des urgences vétérinaires et sont plus ou moins graves en fonction du toxique ingéré par le chien. Et malheureusement, la liste des substances potentiellement responsables d’intoxication dans cette espèce est très longue.

Nous ne parlerons ici que des intoxications exogènes, c’est-à-dire quand le toxique provient de l’extérieur de l’organisme (l’intoxication par l’urée est à l’inverse un exemple d’intoxication endogène).

Un chien peut donc entrer en contact avec divers produits toxiques au cours de sa vie et il est quasiment impossible d’en dresser une liste exhaustive.

Les chiots : davantage à risque

Les chiots sont particulièrement à risque en raison de leur comportement exploratoire exacerbé et de leur tendance à ingérer tout ce qu’ils trouvent.

En cas d’intoxication, la première chose à faire sera de contacter un vétérinaire et, si possible, de déterminer le produit en cause. En effet, le diagnostic clinique des intoxications chez les chiens est souvent difficile, les symptômes et les lésions étant généralement frustes et peu spécifiques.

La liste des toxiques potentiels est très longue, allant des produits ménagers aux toxiques agricoles en passant par des substances aussi diverses que des produits alimentaires, comme le chocolat (toxique pour les carnivores domestiques en raison de la théobromine qu’il contient), ou les vapeurs ménagères. Au rang des substances toxiques les plus fréquemment incriminées, on trouve aussi des médicaments humains (notamment des tranquillisants), des plantes ou animaux toxiques (chenilles, crapauds), de l’antigel…

Surtout les médicaments en cause

Ainsi, une étude récente* a montré que l’exposition à des médicaments destinés à l’usage humain représentait 30 % des cas d’intoxication rapportés chez les animaux de compagnie aux Etats-Unis et en Europe.

Ces médicaments peuvent être administrés intentionnellement à l’animal par le propriétaire qui croit bien faire mais, le plus souvent, c’est l’ingestion accidentelle de médicaments stockés de manière inappropriée qui est en cause.

Toutes les classes thérapeutiques humaines sont susceptibles d’être inadaptées à l’animal mais les substances le plus souvent incriminées sont des analgésiques (anti-inflammatoires non stéroïdiens notamment).

Chaque année, le Centre national d’informations toxicologiques vétérinaires (CNITV), qui vient de fêter ses 40 ans, publie le bilan des appels reçus, ce qui permet de lister les produits toxiques les plus fréquemment incriminés.

Ce bilan place lui aussi, depuis 2012, les médicaments humains en première ligne (environ un tiers des appels) et cite le chien comme espèce la plus fréquemment touchée par les intoxications. Jusqu’en 2012, c’étaient les pesticides qui étaient le plus souvent incriminés.

Premier centre antipoison vétérinaire d’Europe, le CNITV a par exemple reçu 20 600 appels en 2015. La majeure partie d’entre eux émanent de vétérinaires mais les particuliers peuvent également le contacter pour des renseignements sur d’éventuels produits toxiques par exemple.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.