Schnauzer

Race de chien : Schnauzer

Extrait du magazine Tout Chien (voir le sommaire du Numéro 7)

Schnauzer : un chien, trois possibilités

Vieille race allemande, le schnauzer existe en trois variétés de taille : nain, moyen et géant. Le schnauzer moyen est sans conteste celui qui a le caractère le plus affirmé. Ces représentants du groupe 2 sont des chiens à part, heureusement restés à l’écart des phénomènes de mode. Que ce soit pour leur caractère ou leur look moustachu, ils ne laissent pas indifférents.

Nain, moyen ou géant, le schnauzer est un chien pluriel. Les trois variétés, qui se distinguent essentiellement par la taille, si elles se ressemblent physiquement, diffèrent parfois nettement sur le plan du caractère.

Schnauzer moyen : le plus typique

Le schnauzer moyen, qualifié tout simplement de schnauzer par la Société centrale canine, est certainement le plus typique mais c’est aussi celui qui a le plus fort caractère.

Tous les trois font partie du deuxième groupe de la classification de la Fédération cynologique internationale (FCI) et sont classés parmi les chiens de garde et d’accompagnement pour les schnauzers géants et moyens et chien de famille et d’accompagnement pour le nain.

Le schnauzer, comme le laisse entendre la consonance de son nom, est d’origine allemande.

Originaires de Bavière, ces chiens, appelés à l’époque pinscher à poil dur ou griffon d’écurie, accompagnaient les cochers d’un relais à l’autre et vivaient avec les chevaux.

Une amitié « équestre »

Ils ont conservé cette amitié équestre et le schnauzer fait partie des chiens préférés des cavaliers.

On mentionne sa présence dans le sud de l’Allemagne dès le XIVe siècle. Il servait alors à conduire les troupeaux, garder les granges ou, surtout, chasser les rats. Il accompagnait voyageurs et marchandises pour les préserver des voleurs.

Initialement, le schnauzer est né d’un mélange entre des races autochtones (caniche allemand, spitz loup, pinscher).

Au début du XXe siècle, des éleveurs ont commencé la sélection afin de fixer un standard plus homogène.

La seule ressemblance des schnauzers de l’époque avec les nôtres se situait sur leur museau  moustachu. Schnauze signifie d’ailleurs museau en allemand et schnauzbart, « moustache ».

A l’époque, les schnauzers faisaient partie des pinschers (terme qui signifie terrier en allemand) et les éleveurs ont travaillé pour séparer les chiens en fonction de leur morphologie et du type de poil. Schnauzers et pinschers sont toujours gérés par le même club de race.

Suite de l’article >>>
Vous pouvez vous fournir le numéro complet, soit en version téléchargeable (pdf) ou soit en version papier sur le site d’achat en ligne de l’éditeur.